Viticulture en Italie

La viticulture en Italie remonte à la plus haute Antiquité. Les Romains et avant eux les Étrusques cultivaient la vigne. Les Grecs avaient donné au territoire le surnom d’ Œnotria signifiant la terre du vin (appellation plus spécifique à la Calabre, alors colonie grecque). Le vignoble s’étend dans toutes les régions italiennes de la Venetie à la Sicile.

L’Italie est aujourd’hui, selon l’Organisation internationale de la Vigne et du Vin (OIV), le leader mondial de la production vitivinicole avec un total de 44,9 millions d’hectolitres exportés en 2013. L’Espagne arrive en deuxième position (44,7 millions d’hectolitres) et la France se retrouve rétrogradée à la troisième marche du podium (42 millions d’hectolitres). En effet, les caprices de la météo ont favorisé la péninsule Ibérique et pénalisé les vignobles français. Les régions bordelaise et bourguignonne ont particulièrement souffert des intempéries1. Ces trois pays comptabilisent à eux seuls 45 % de la production mondiale.

( Source Wikipedia )